Economie & Finance Kyiv Ukraine

RFI: Faux-monnayage & légalisation: l’Ukraine aux prises avec les Bitcoins

Intervention dans la séquence Tour des Réseaux, sur RFI, le 15/08/2017

La Banque Centrale d’Ukraine prend à bras le corps la question des “bitcoins”, la monnaie numérique la plus populaire au monde. Elle n’a pas encore un statut légal en Ukraine, mais cela pourrait vite changer. Et pour cause: la police a démantelé la semaine dernière un vaste atelier de faux-monnayage à Kiev… 

langfr-307px-Bitcoin_logo.svg

 

A quoi ça ressemble, un atelier de contrefaçon de bitcoins? 

Et bien ça ressemble à une longue rangée de 200 ordinateurs, alignés dans un sous-sol et ronronnant doucement. La police ukrainienne est intervenue la semaine dernière, et a interpellé quelques suspects. Ils ont été arrêtés pour utilisation abusive des locaux d’un institut de recherche, propriété d’Etat. Et aussi pour fabrication frauduleuse d’une “monnaie de substitution”.

C’est certainement moins glamour que les ateliers de faux-monnayage de billet de banque, avec presses et  tampons. Mais c’est tout aussi efficace. C’est ce que l’on appelle une “mine” dans le jargon: des utilisateurs, les “mineurs”, travaillent en équipe pour former des blocs de chaîne, et ainsi créer artificiellement des bitcoins. Ceux-ci sont ensuite transférés sur des comptes bitcoins de réelles sociétés, et permettent d’assurer des paiements en ligne. Comme vous le savez, les transactions par bitcoin et d’autres monnaies numériques sont de plus en plus répandus. La contrefaçon peut donc s’avérer très lucrative.

Oui, les bitcoins sont bien connus pour servir à des transactions illicites, sur le Dark Net ou autre…

Oui, le bitcoin a été créé en 2009, et a été très longtemps la monnaie des réseaux criminels en ligne, pour l’achat de substances illicites ou encore pour des jeux d’argent. Mais aujourd’hui, de plus en plus de commerçants acceptent les bitcoins comme moyen de paiement, et il devient très populaire auprès des clients et investisseurs. D’ailleurs sa valeur n’en finit pas de crever les plafonds. En 2009, un bitcoin représentait moins de 50 centimes. il se négocie aujourd’hui à 4300 dollars!

Un nombre croissant de pays du monde cherche à assigner un statut légal au bitcoin, et à réguler cette économie parallèle. C’est particulièrement important pour l’Ukraine, qui est classée comme l’un des premiers pays pirates au monde. Un Internet illégal s’est développé sur les réseaux nationaux, allant du téléchargement de films aux groupes de hackers professionnels. Cette situation fragilise les réseaux, et a fait de l’Ukraine une cible de récentes vagues d’attaques informatiques. Elle fait aussi du bitcoin un élément essentiel de l’économie numérique.

Et la banque centrale ukrainienne voudrait maintenant conférer un statut légal au bitcoin…? 

Oui, une série de consultations a été annoncée après le démantèlement de la mine, de l’atelier de faux-monnayage. L’Etat prévoit aussi d’installer des distributeurs automatiques de bitcoin et d’autres monnaies numériques. Au moins 150 à travers le pays.

La question est malgré tout sensible: chaque pays traite du bitcoin dans son cadre national, tout en se plaignant d’un manque de coordination internationale. Quelques soient les solutions que l’Ukraine peut apporter au statut du bitcoin, elles seront insuffisantes dans le monde sans frontières qu’est l’Internet.

Journaliste et voyageur, je suis un Européen d'origine française et observateur insatiable de la composition, décomposition et recomposition du continent. Depuis 2011 en Ukraine, je suis en permanence sur les routes, afin de suivre les évolutions et révolutions qui secouent ce pays. L'occasion d'affiner mon regard sur les différences - et ressemblances - qui font cette autre Europe.

1 comment on “RFI: Faux-monnayage & légalisation: l’Ukraine aux prises avec les Bitcoins

  1. le dernier paragraphe est un peu pourri et peut s’appliquer a a peu pres tout ce qui existe actuellement coté législatif.
    on réécrira donc
    « Quelques soient les solutions que l’Ukraine peut apporter au statut du XXXXX, elles seront insuffisantes dans le monde sans frontières qu’est l’Internet. »

    Allons plus loin dans la critique
     » les mesures de l’ukraine seront insuffisantes ». Ah?
    Insuffisantes certes, mais par rapport à quoi, on ne le saura jamais.

    Plus pragmatique, l’auteur ne vois pas que celui qui accueille, nourris et fait croitre l’ecosysteme crypto dans son sein prend un avantage énorme sur les autres compétiteurs plus frileux.
    La compétition entre états , toujours présente, se déplace sur le terrain de la monnaie crypto.
    Les différences entre législation sont, pour partie, le reflet d’une lutte économique entre états, favorisant par la même certains secteurs économiques.

    Le gazier ferait mieux de s’intéresser et de s’inquiéter sur l’absence de politique sur le sujet dans notre beau pays.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :