Politique Russie Société Ukraine

LLB: Le bling-bling ukrainien mis en ligne

Article publié dans La Libre Belgique, le 01/11/2016

IMG_9424
Mejihyria, résidence somptueuse du Président déchu Viktor Ianoukovitch. Symbole de la corruption, ou résidence standard des dirigeants ukrainiens? 

Qui n’a pas encore son billet pour l’espace, ou son église privée? Qui a les montres les plus chères? Qui a accumulé la plus haute montagne d’argent en liquide dans son salon? Quelques 50.000 hauts responsables ukrainiens ont eu jusqu’au 31 octobre pour rendre public leurs patrimoines sur le site de l’Agence nationale pour la Prévention de la Corruption. Les déclarations de ces représentants de l’Etat sont désormais en libre consultation: elles s’apparentent à un concours d’opulence et de bling-bling.

Un député déclare ainsi posséder 95 appartements. Un autre révèle des collections inestimables d’art religieux. Un autre est l’heureux propriétaire d’une église privée. L’un des plus extravagants est le maire de Dnipro, Boris Filatov. Il possède, entre autres, un hélicoptère, des voitures de collection, un yacht, un assortiment d’art japonais, et un billet pour l’espace à bord des navettes “Virgin Galactic”.

Quasiment tous les déclarants, du Président Petro Porochenko aux ministres, en passant par les députés et hauts fonctionnaires, divulguent des voitures de luxe et des montres haut de gamme, ainsi que des quantités astronomiques d’argent en liquide. Les 15 ministres du gouvernement actuel détiendraient ainsi une valeur combinée de plus de 6,7 millions d’euros en cash.

L’initiative, soutenue par l’UE, le FMI et la société civile dans le cadre de la lutte contre une corruption toujours endémique “est un système remarquable qui marque une rupture fondamentale avec la corruption, insiste Anders Fogh Rasmussen ancien Secrétaire Général de l’OTAN et conseiller du Président Petro Porochenko. “Ce système va bien plus loin que de nombreux pays occidentaux”.

Reste que, dans un pays frappé par une grave crise économique, où le salaire moyen officiel stagne à moins de 200 euros par mois, les médias et les réseaux sociaux ne décolèrent pas. “Il faudrait maintenant présenter un député ou ministre en citant pas son âge ou son parti, mais plutôt sa fortune”, ironise le blogueur populaire Roman Shrayk. “Ca donnera: ‘Mikhaylo Petrov (17 voitures de luxe) propose d’augmenter les prix du gaz’, ou encore ‘Olha Vasyliouk (53 manteaux de fourrure) dénonce l’appauvrissement des travailleurs…’”

En filigrane, la certitude largement répandue que la plupart de ces fortunes ont été amassées par des moyens illégaux, voire criminels. De nombreux élus et fonctionnaires de longue date, sans liens apparents avec le monde des affaires, perçoivent depuis des années des traitements de l’Etat particulièrement maigres. Ce qui ne les empêche pas de déclarer montres, voitures et appartements, enregistrés, de manière commode, aux noms de leurs conjoints.

“Les organes anti-corruption, assistés de la société civile, doivent désormais examiner de près chaque cas”, insiste la journaliste d’investigation Ioulia Mendel”, afin de punir les vols et le népotisme”. Et la jeune femme de mettre en garde à ne pas se concentrer uniquement sur ces déclarations en ligne, pour certaines ouvertement faussées: “le modus vivendi de ces consommateurs maladifs, de ces voleurs pathologiques – nos dirigeants – doit nous assurer d’une chose: ils ne nous ont pas tout dit”.

0 comments on “LLB: Le bling-bling ukrainien mis en ligne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :