Guerre du Donbass Histoire Kyiv Russie Société Ukraine

RFI: A Kiev, commémorations inédites de Babi Yar

Reportage diffusé sur RFI, le 29/09/2016

Commémorations d’une ampleur inédite à Kiev des 75 ans du massacre de Babi Yar. Le 29 et 30 septembre 1941, environ 34000 juifs étaient exterminés par les Nazis, avec le soutien de milices locales. Les corps des victimes ont été jetés et enterrées dans le ravin de Babi Yar. C’est devenu l’un des enjeux d’une histoire nationale conflictuelle. Les commémorations de cette année pourraient marquer un tournant. 

img_6478
Concert dédié à la mémoire de Babi Yar à l’opéra de Kiev, le 29.09.0216

Une importante délégation israélienne, l’exécutif ukrainien au rendez-vous, plusieurs jours de conférences et tables rondes, des concerts et des films… Les commémorations de cette année tranchent avec la sobre cérémonie de quelques heures qui se tient habituellement à Babi Yar.

Peter Zalmayev: Le gouvernement ukrainien, et les Ukrainiens en général, ont pris conscience qu’il est important de tirer des leçons de l’Histoire. 

Peter Zalmayev est le représentant de l’association “Rencontres Ukraino-Juives”, un des principaux organisateurs des commémorations. La mémoire de Babi Yar, et en général de l’Holocauste, a été occultée par l’historiographie soviétique, et peu développée sous l’Ukraine indépendante.

Peter Zalmayev: Les autorités ukrainiennes sont très actives pour corriger le crime d’oubli qu’avaient perpétré les Soviétiques. Ils avaient refusé de reconnaître les victimes de Babi Yar comme des gens qui avaient été tué à cause de leur identité, parce qu’ils étaient Juifs. 

Les Ukrainiens peinent encore malgré tout à admettre la part de responsabilité locale dans l’organisation du massacre, malgré les insistances du Président israélien Reuven Rivlin lors d’un discours au Parlement ukrainien, le 28 septembre. Les contentieux historiques n’empêchent pas la coexistence pacifique des communautés. Mais les historiens et religieux réclamaient depuis des années une politique nationale de mémoire, cohérente et équilibrée. Cette politique serait enfin en train d’être développée, 75 ans après Babi Yar.

Journaliste et voyageur, je suis un Européen d'origine française et observateur insatiable de la composition, décomposition et recomposition du continent. Depuis 2011 en Ukraine, je suis en permanence sur les routes, afin de suivre les évolutions et révolutions qui secouent ce pays. L'occasion d'affiner mon regard sur les différences - et ressemblances - qui font cette autre Europe.

0 comments on “RFI: A Kiev, commémorations inédites de Babi Yar

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :