Economie & Finance Energie Kyiv Société Ukraine

RFI: Ecoisme, la start-up ukrainienne qui monte

Reportage diffusé dans l’émission Accents d’Europe, sur RFI, le 02/03/2016

L’Ukraine, le pays des crises, mais aussi celui des nouvelles technologies. De jeunes informaticiens ont créé leur start-up, dans la banlieue de Kiev. Ils y fabriquent leurs propres imprimantes 3D et robots découpeurs et autres, et surtout l’Ecoisme: un petit boîtier connecté bon marché, et très simple d’utilisation qui permet des économies d’énergie. De gros investisseurs comme Deutsche Telekom prévoient déjà une production industrielle du produit.

IMG_1728

Sur une table, perdu entre des assemblages de câbles et des tasses de café, un petit boîtier blanc décoré d’une maison qui affiche un sourire. Oleksandr Diatlov écarte légèrement le bazar environnant et allume une petite lampe de table.

Oleksandr Diatlov: Le système a repéré qu’une ampoule est allumée, vous voyez? 

Sur un écran d’ordinateur, la consommation d’électricité s’affiche en temps réel. Sur un smartphone, un message de notification indique qu’une lampe s’est allumée.

Maria Korolenko est la responsable communication de la start-up Ecoisme.

Maria Korolenko: Beaucoup de gens, en Ukraine et ailleurs, laissent la lumière allumée dans le couloir quand ils sortent. Ecoisme vous montrera combien d’énergie vous dépensez, et combien ça vous coûte.

En fait, un système révolutionnaire, et visionnaire, qui aide l’utilisateur à s’approprier sa maison.

Oleksandr Diatlov: Par exemple, vous recevrez une notification quand le programme de la machine à laver est terminé, ou si vos enfants jouent à la console au lieu de faire leurs devoirs… ça vous aide à comprendre ce qui se passe à la maison.

Ivan Pasychnik: Cela vient de notre enfance, quand nos parents ne voulaient pas que l’on joue aux jeux vidéos. Maintenant que nous sommes adultes, nous voulons prendre notre revanche…!

Celui qui vient de faire une blague, c’est Ivan Pasychnik. Avec sa coupe de cheveux originale et ses boutades sans fin, il cache bien son jeu. Selon le magazine américain Forbes, il est l’un des 30 meilleurs entrepreneurs au monde de moins de trente ans. Ecoisme, c’est d’abord lui.

Oleksandr Diatlov: L’idée est née pendant un salon de nouvelles technologies près de Kiev, en 2013. Ivan est l’inventeur en chef d’Ecoisme. Il a assisté à un séminaire d’Alex Slatski, un entrepreneur américain qui a parlé des comportements sociaux, et de la manière dont ils peuvent influencer la réduction de la consommation d’énergie. Et l’idée d’Ecoisme était née. 

Ivan Pasychnik, Oleksandr Diatlov et leur équipe s’enferment alors dans leur HackerSpace, un espace déjanté dans une vieille usine soviétique à Kiev. Au milieu d’imprimantes 3D fait maison, de drones, de découpeurs laser, ils multiplient les expériences pour développer et affiner Ecoisme.

Maria Korolenko: Ce prototype d’Ecoisme a été produit ici, publié sur une imprimante 3D. La plupart des Start-ups commande leurs pièces de Chine ou autre. Mais nous, on utilise tout ce que l’on a sous la main. 

Ecoisme, c’est bien plus qu’une aventure entre jeunes amis un peu “geek”. En parallèle des expérimentations techniques, ils suivent une réelle stratégie de développement, notamment à travers une campagne de crowdfunding sur la plateforme Indiegogo.

Ivan Pasychnik: Nous ne connaissons pas la plupart de nos soutiens. En Ukraine, Ecoisme n’est pas si populaire que cela, et peu de gens peuvent dépenser 100 dollars pour nous soutenir. Nous avons récolté environ 2000 dollars de personnes que nous connaissons. En tout, nous avons levé 67000 dollars, donc ça a vraiment dépassé le cercle des amis. 

Ecoisme attire même les plus grands. Le géant européen Deutsche Telekom a investi 100.000 euros dans la start-up, et au moins six contrats sont déjà signés avec des grands distributeurs européens pour assurer la commercialisation du boîtier magique. Au printemps 2015, la start-up Ecoisme était estimée à une valeur de 800.000 dollars.

Et ils ne veulent pas s’arrêter là. Oleksandr Diatlov.

Oleksandr Diatlov: Ecoisme ne sera pas qu’un système de gestion de l’énergie. Ca va devenir le cerveau de l’efficacité énergétique dans la maison. Nous allons intégrer le système à travers des smart-phones, Internet, le relier à des panneaux solaires et à des générateurs autonomes… Avec cela nous allons construire un système d’optimisation automatique de la consommation d’énergie. 

L’équipe est distinguée à de nombreux salons de nouvelles technologies, de Las Vegas à Helsinki. Ils seront à Paris pour le concours “EDF Pulse”, à la fin mars. Des occasions de présenter leur innovation, mais aussi de trouver de nouvelles idées révolutionnaires. Venus d’une Ukraine en pleine mutation, les jeunes déjantés d’Ecoisme n’ont pas fini de surprendre.

Ecouter le reportage ici

Journaliste et voyageur, je suis un Européen d'origine française et observateur insatiable de la composition, décomposition et recomposition du continent. Depuis 2011 en Ukraine, je suis en permanence sur les routes, afin de suivre les évolutions et révolutions qui secouent ce pays. L'occasion d'affiner mon regard sur les différences - et ressemblances - qui font cette autre Europe.

0 comments on “RFI: Ecoisme, la start-up ukrainienne qui monte

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :