Economie & Finance Politique Société Ukraine

RFI: Ioulia Marouchevska, portrait d’un Révolution ukrainienne

Portrait diffusé dans l’émission « Accents d’Europe », le 9/12/2015

En novembre 2013, la Révolution de la Dignité en Ukraine demandait le renouvellement de la classe politique. Deux ans après, on peut constater qu’il n’a pas eu lieu, ce sont toujours les mêmes élites qui dirigent le pays. Mais quelques nouvelles têtes ont néanmoins émergé. L’une d’entre elle est une jeune femme de 26 ans, Ioulia Marouchevska, nouvelle chef des douanes de la région d’Odessa. Sous des airs angéliques, elle cache une énergie réformatrice débordante. 

11218770_1058787230822923_3284796795890158886_n
Ioulia Marouchevska dans son bureau de chef des douanes, à Odessa. Photo: Goeffrey Froment

Elle est le visage de la génération du changement: sans expérience mais avec beaucoup d’ambitions. Ioulia Marouchevska n’avait que 24 ans quand son visage a fait le tour du monde. Etudiante, elle s’était portée volontaire sur le campement révolutionnaire de l’EuroMaïdan et dans des hôpitaux où étaient envoyés des blessés des barricades. Après une rencontre avec un réalisateur américain, elle y a tourné une courte vidéo, “I am a Ukrainian”.

I-Am-Ukrainian-Protest-Video
Capture d’écran YouTube

Elle y explique le sens du combat des révolutionnaires et la peur d’une répression violente. En quelques semaines à peine, la vidéo a été visionnée plus de 7 millions de fois sur YouTube. Ioulia Marouchevska y gagne une stature internationale et une forte popularité en Ukraine. Elle multiplie alors les conférences et les rencontres avec des personnalités politiques et des diplomates, et se rapproche de l’équipe réformatrice de l’ancien président géorgien Mikheil Saakachvili. Après quelques projets plus ou moins aboutis, celui-ci la fait nommer chef des douanes d’Odessa, ce qui fait jaser. D’ailleurs, quand le Président Petro Porochenko annonce sa nomination, il vante ses talents d’organisation, sa modestie, et sa beauté, mais certainement pas son expertise dans les questions douanières. Et pour cause: Ioulia Marouchevska reconnaît elle-même qu’elle n’y connaît rien, et qu’elle n’aime pas son travail aux douanes. Elle qui se décrit comme une jeune patriote éduquée à l’occidentale, qui est passée à la prestigieuse université Standford, elle doit maintenant travailler dans un bureau typiquement post-soviétique, rempli de fonctionnaires notoirement corrompus. Elle ne souhaite pas rester longtemps aux douanes, elle n’est à ce poste que pour superviser une refonte du système. Ioulia Marouchevska, visage de la révolution, est devenue le symbole de sa mise en pratique: lente, technique, et difficile.

Ecouter le portrait ici

1 comment on “RFI: Ioulia Marouchevska, portrait d’un Révolution ukrainienne

  1. A reblogué ceci sur Bernard Gruaet a ajouté:
    Belle interview de Sébastien Gobert. Un encouragement pour ceux qui ont cru en Maidan, la Révolution de la Dignité.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :