Histoire Politique Russie Société Ukraine

Religioscope: La Laure de Potchaïv – lieu de pèlerinage ou forteresse?

Reportage publié sur le site de Religioscope, le 18/12/2015

Version imprimable ici:

Merci à Niels Ackermann pour la retouche des photos.

Lieux de mémoire tant religieuse que nationale, les sites sacrés se retrouvent parfois l’enjeu de rivalités entre groupes qui ont une perception différente de l’histoire et de l’identité de leur pays. Tel est le cas de la Laure de Potchaïv, monastère fidèle au Patriarcat de Moscou dans une région dominée par d’autres courants religieux de l’Ukraine contemporaine. Sébastien Gobert nous conduit à la découverte de ce haut lieu orthodoxe. 

IMG_1821

“Vous êtes ici à Potchaïv, que l’on surnomme souvent la ‘Forteresse de l’Orthodoxie dans la Rus’ de l’Ouest”. Le ton de la visite est donné. Du haut de leur colline, comme bercés par la lueur du soleil couchant, les élégants bâtiments de la Laure de la Dormition de la Mère de Dieu de Potchaïv dominent la campagne de l’ouest de l’Ukraine. “C’est paisible, ici. C’est un environnement propice à la méditation et au recueillement, idéal pour les pèlerins”, poursuit Andriy Antonenko.

Le jeune homme, originaire de Kiev, est dans sa troisième année d’étude au séminaire du monastère. Alors qu’il entame avec enthousiasme une série d’explications sur l’histoire de la Laure, il semble regretter son mot d’introduction. “Nous sommes ici dans un lieu de pèlerinage, un lieu sacré. Ne parlons pas de politique”. Potchaïv est de fait un lieu de contentieux historiques.

Comme deux autres centres monastiques importants d’Ukraine, la Laure des Grottes de Kiev et celle de la Dormition de la Mère de Dieu de Sviatohirsk (Sviatogorsk, en russe), le complexe religieux relève du Patriarcat orthodoxe de Moscou. Potchaïv se distingue d’abord par son emplacement géographique: l’oblast (région) de Ternopil, et l’ouest de l’Ukraine en général, sont majoritairement partagés entre des paroisses gréco-catholiques et d’autres appartenant au Patriarcat orthodoxe de Kiev.

Ce diaporama nécessite JavaScript.


Andriy Antonenko a encore deux ans avant de choisir entre rejoindre le “clergé blanc” ou “noir”. Au sein du premier, ceux qui n’ont pas prononcé des vœux monastiques et sont généralement mariés. Dans le second, les moines, qui sont bien sûr astreints au célibat. En tous les cas, le jeune séminariste souhaite rester “ici, à Potchaïv, où est apparue la Mère de Dieu”.

Lire le reste de l’article ici (Accès libre)

0 comments on “Religioscope: La Laure de Potchaïv – lieu de pèlerinage ou forteresse?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :