Economie & Finance Energie Kyiv Politique Société Ukraine

RFI: Compter les économies d’énergie

Reportage diffusé dans l’émission « Accents d’Europe », le 04/11/2015

En Ukraine, on dépense encore l’énergie sans compter. Le système de compteur est balbutiant. Faisant de nécessité vertu, le pays commence à s’engager sur la voie de l’efficacité énergétique, comme l’a constaté à Kiev, Sébastien Gobert. 

Screen Shot 2015-11-05 at 19.16.58

Il est 23h00 passées à Kiev. L’heure pour Angelina, mère de famille, de lancer ses machines à laver la vaisselle et le linge pour la nuit. Le geste peut paraître anodin, mais c’est une habitude qu’Angelina a contracté très récemment.

Angelina: Je joue sur les différents tarifs de jour et de nuit. On lance la machine à laver le linge trois nuits par semaine. Et ça se ressent sur la facture: avant on payait 150 gryvnias pas mois pour l’électricité, maintenant quelque chose comme 80 hryvnias. Et ça, c’est seulement possible depuis que l’on a installé un compteur d’électricité. 

Il y a encore quelques mois, la facture d’énergie d’Angelina, mais aussi de gaz et d’eau, étaient basées sur les prévisions des sociétés de distribution, et ne prenaient pas en compte la consommation. Autrement dit, que les fenêtres restent ouvertes tout l’hiver malgré un chauffage forcé, ou que le robinet d’eau fuie toute la journée, Angelina payait la même facture.

Andriy Jelezniy: Seuls 35% à 40% des ménages qui ont le chauffage central sont équipés de compteurs de gaz. 

Andriy Jelezniy est un jeune expert du Centre Nationale de l’Ecologie en Ukraine, à Kiev.

Andriy Jelezniy: Et on sait que les mesures d’efficacité énergétique n’ont pratiquement aucun impact s’il n’y a pas de compteurs.

Héritage de l’Union soviétique, le système de distribution d’énergie – l’électricité, l’eau et le gaz – n’a pas ou très peu été modernisé en 24 années d’indépendance. Les déperditions d’énergie seraient colossales, mais très difficiles à quantifier, à cause de l’absence de compteurs.

Andriy Jelezniy: En premier lieu, l’efficacité énergétique n’a jamais été au coeur des politiques énergétiques du gouvernement. Toutes les stratégies énergétiques précédentes visaient à accroître la production d’énergie pour satisfaire les besoins. Mais la situation a changé: le conflit entre l’Ukraine et son grand voisin russe a aussi un volet énergétique. A cause de cette situation géopolitique, il est très important de s’attaquer à une réduction de la demande d’énergie. La société civile l’a dit et répété depuis 15 ans, et maintenant, les hommes politiques n’ont plus le choix: ils doivent promouvoir l’efficacité énergétique pour sauver le pays.

Cela fait des années que le Centre national de l’Ecologie travaille en partenariat  avec d’autres groupes issus de la société civile et le gouvernement. Leur objectif : développer un projet de loi qui rendrait obligatoire la pose de compteurs de gaz, d’électricité et d’eau. Aujourd’hui, le projet existe. Il y a même quelques dizaines de millions d’euros qui ont été bloqués en vue d’aider les ménages à payer le coût des modernisations.

Mais alors que l’hiver s’installe sur l’Ukraine, la loi n’est toujours pas adoptée.

Andriy Jelezniy: Il existe de nombreuses forces à l’oeuvre contre la généralisation des compteurs. Tout simplement parce que sans compteur, il est plus facile d’avoir de la corruption! De nombreux ménages consomment moins de gaz que ce que les distributeurs prévoient. Sans compteur, les compagnies énergétiques peuvent en profiter pour leur faire payer plus que leur consommation réelle. 

Selon les estimations, les ménages ukrainiens paieraient l’équivalent de 3% du PIB aux compagnies énergétiques. Une facture qui risque de s’alourdir cet hiver, car le gouvernement, en besoin d’argent, a décrété une augmentation d’au moins 300% des prix de l’énergie pour les ménages.

Les compagnies énergétiques ne seraient donc pas pressées de se moderniser. En tout cas, c’est ce que pense Nadiya Artemieva. Dans sa ville d’Ivano Frankivsk, dans l’ouest du pays, elle s’est confronté de plein fouet à l’archaïsme du système énergétique ukrainien.

Nadiya Artemieva: Quand j’ai voulu installer un compteur, des techniciens de ma société de distribution de gaz sont venus chez moi. Mais ils n’avaient aucune idée de ce qu’ils devaient faire, ils ont même commencé à se moquer de moi! A la fin, ils ont percé un gros trou dans la conduite de gaz, et ils sont partis! Ils m’ont dit qu’une autre équipe allait venir, mais personne n’est venu. J’ai du m’énerver beaucoup au téléphone. Et en conclusion, il a fallu deux semaines et trois équipes différentes de techniciens pour installer un compteur. Cela montre bien que même la société de gaz n’est pas très au fait de la technologie… 

Pourtant, cette technologie des compteurs est simple, efficace, et bien développée en Europe. Mais en Ukraine, des milliers de ménages continueront cet hiver à consommer de manière irrationnelle. Et probablement, à utiliser le chauffage central à fond tout en gardant les fenêtres ouvertes.

Ecouter le reportage ici

Journaliste et voyageur, je suis un Européen d'origine française et observateur insatiable de la composition, décomposition et recomposition du continent. Depuis 2011 en Ukraine, je suis en permanence sur les routes, afin de suivre les évolutions et révolutions qui secouent ce pays. L'occasion d'affiner mon regard sur les différences - et ressemblances - qui font cette autre Europe.

0 comments on “RFI: Compter les économies d’énergie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :