Guerre du Donbass Histoire Société Ukraine

RFI: A Vinnytsia, le bunker d’Hitler

Séquence diffusée dans l’émission « Accents d’Europe », le 17/04/2015

Alors que l’Europe s’apprête à célébrer les 70 ans de la victoire sur le nazisme, découverte du Werwolf. Un Bunker dans le centre de l’Ukraine où Adolf Hitler a séjourné trois fois pour y diriger les opérations vers l’Est entre 1942 et 1943. Un musée lourdement chargé d’histoire.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

A la lisière d’une forêt de pin, ce sont quelques blocs de béton renforcé qui témoignent encore de la modernité du réseau de bunkers de la Wehrmacht. Après la conquête de la région en 1941, l’organisation Todt avait utilisé des travailleurs locaux et des prisonniers de guerre pour construire un bunker principal, des baraques. Il leur a  aussi fallu édifier plusieurs lignes de défense anti-chars et anti-aériennes. Le Werwolf offrait à ses habitants une piscine, une maison de thé, un casino et un cinéma. C’est de là qu’une grande partie de l’opération Barbarossa, l’invasion de l’URSS, a été jouée et perdue.

Adolf Hitler y a séjourné officiellement trois fois. L’Histoire a retenu que lors de l’un ses séjours en, 1942, il y avait contracté une sévère grippe à cause de l’humidité de son bunker. C’est avec 40 degrés de fièvre qu’il aurait pris la décision de diviser son armée d’invasion en deux, vers Stalingrad et les champs pétrolifères du Caucase. Ce fut là une des erreurs  stratégiques fatales. Le Werwolf a été dynamité par les Nazis lors de leur retraite, et c’est aujourd’hui un parc en plein air, parsemé de ruines et de panneaux explicatifs, qui accueille le visiteur. Un musée multimédia est en construction sur le site.

A l’heure où de nombreux critiques accusent l’Ukraine de vivre sous la coupe d’une junte fasciste, on ne voit ici aucune glorification de l’occupant nazi. Il est à noter cependant, reflet des enjeux de mémoire auxquels fait face l’Ukraine, que la narration des souffrances de la population et de la résistance patriotique oblitère curieusement le rôle de l’Union Soviétique. De même, s’il est fait mention des Ukrainiens qui ont caché et sauvé des Juifs de la persécution nazie; on ne trouvera pas un mot sur ceux qui ont collaboré avec les occupants et participé à la Shoah. Alors que les beaux jours s’installent en Ukraine, une promenade dans le parc du Werwolf est une occasion agréable de découvrir le passé de la région, et la manière dont l’Ukraine contemporaine le traite.

Ecouter la séquence ici

0 comments on “RFI: A Vinnytsia, le bunker d’Hitler

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :