Economie & Finance Energie Guerre du Donbass Histoire Kyiv Politique Russie Société Ukraine

RFI: Arseniy Iatseniouk, l’incorruptible corrompu?

Intervention dans la séquence « Bonjour l’Europe », le 11/04/2015

Il y a un peu plus d’un an, après la révolution de la Dignité en Ukraine et la fuite des dirigeants de l’ancien régime autoritaire et corrompu de Victor Ianoukovitch, les nouveaux dirigeants ont juré de mener à bien des réformes et de lutter contre la corruption. Aujourd’hui, les réformes sont bien lentes, et les allégations de corruption se font de plus en plus bruyantes. Le dernier scandale touche même l’incorruptible premier ministre Arseniy Iatseniouk.

IMG_8466

Que reproche t-on à Arseniy Iatseniouk? 

En substance, on lui reproche de ne pas chercher à démanteler les schémas de corruption qui prévalaient sous l’ancien régime. L’homme par qui le scandale arrive, c’est Mykola Gordienko, qui était le chef du service d’inspection des finances du gouvernement jusqu’à début mars. Il a été renvoyé, officiellement à cause de mauvais résultats dans sa mission. Depuis, il se déverse en accusations plus ou moins précises contre le gouvernement d’Arseniy Iatseniouk. Selon Mykola Gordienko, ce serait environ 150 millions d’euros qui auraient disparu depuis un an.

Mykola Gordienko n’a pas précisé si Arseniy Iatseniouk est directement impliqué. Et ses détracteurs font valoir qu’il essaie juste de masquer sa propre incompétence et ses tendances à demander des bakchichs lors de ses contrôles fiscaux. On est donc dans une gu-guerre politicienne assez sournoise, il est encore trop tôt pour distinguer le vrai du faux. Mais l’affaire met à mal la stature d’incorruptible qu’Arsenic Iatseniouk s’est taillé. D’autant que, plus d’un an après la révolution, les Ukrainiens attendent toujours de vrais changements.

En un peu plus d’un an au pouvoir, Arseniy Iatseniouk a pourtant quelques réussites à son actif, non? 

Oui, en premier lieu la survie de son gouvernement, qui était loin d’être gagnée d’avance. On voit des changements se dessiner: renvoi de centaines de fonctionnaires, réforme de la police de la route, amélioration des conditions d’investissement en Ukraine, et encore d’autres. Mais il est difficile de discerner une tendance générale aux changements de fond. La guerre à l’est complique tout jugement. Et la politique du gouvernement est très bonne. Par exemple: après le début de ce scandale de corruption, Arseniy Iatseniouk vient d’ordonner l’annulation d’un appel d’offres du ministère de l’économie, qui n’était pas jugé suffisamment transparent. Est-ce réel? est-ce de la communication? est-ce pour défavoriser un groupe au profit d’un autre? c’est très difficile à dire.

En fait la plus grosse réussite du premier ministre jusqu’à présent, c’est d’avoir sécurisé un prêt de 17 milliards de dollars, qui maintiennent à flot une économie au bord de la banqueroute. Mais c’est la population qui paie le prix de ce prêt. Et même au sein de la coalition gouvernementale, Arseniy Iatseniouk est très critiqué pour les sacrifices que cela demande.

Il y a quelques jours, le 7 avril, un groupe de députés a bloqué l’hémicycle pour exiger une enquête sur cette affaire de corruption. Est-ce que cette affaire peut remettre en cause la coalition gouvernementale? 

Pas encore. C’est un groupe de députés indépendants qui a mené la fronde, les principaux partenaires de coalition se sont abstenus. Une commission d’enquête parlementaire est à l’oeuvre, Arseniy Iatseniouk a assuré de sa pleine coopération. Pour l’instant, il n’est pas inquiété.

Mais les nuages s’amoncellent autour de son parti, le Front populaire, qui est au plus bas dans les sondages et souffre du récent scandale qui a éclaboussé l’oligarque Ihor Kolomoiskiy, le principal soutien et financier du parti. Si l’on ajoute à tout cela une animosité grandissante entre le premier ministre et le Président Petro Porochenko, ces allégations de corruption, si elles se révélaient vraies, pourraient lui être fatales. Mais comme vous le savez, dans le contexte de guerre et crises multiples que traverse l’Ukraine, si ce gouvernement tombe, personne ne peut prédire ce suivra. Cette incertitude est pour l’instant le meilleur allié d’Arseniy Iatseniouk.

0 comments on “RFI: Arseniy Iatseniouk, l’incorruptible corrompu?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :