Economie & Finance Energie Guerre du Donbass Histoire Politique Russie Société Transport Ukraine

La Libre Belgique: Dans une métallurgie géante à Marioupol, « ne pas laisser tomber ces milliers de gens »

Reportage publié dans La Libre Belgique, le 14/02/2015

Photos de Filip Warwick

Un ouvrier dans le bâtiment du convertisseur sidérurgique, complexe "Illitch". Photo: Filip Warwick.
Un ouvrier dans le bâtiment du convertisseur sidérurgique, complexe « Illitch ». Photo: Filip Warwick.

Ce matin de février, la pâleur terne des nuages qui planent au-dessus de la ville portuaire de Marioupol se confond avec les épaisses fumées du complexe métallurgique géant « Illitch ». Devant l’entrée principale, un relief du visage déterminé de Vladimir Illitch Oulianov, alias Lénine, assure toujours les quelque 15 000 employés de la victoire du prolétariat. « La période soviétique a véritablement marqué l’expansion du complexe », raconte le directeur de l’ingénierie Constantin Pismarev. « Mais il faut rappeler qu’il a été fondé en 1897, et a entraîné le développement de la ville. Je pense qu’il est honnête de dire que nous sommes Marioupol »,s’enorgueillit-il, sans oublier l’autre ensemble métallurgique géant « Azovstal ». En contrebas, sur les rives de la mer d’Azov, celui-ci appartient aussi à la société « Metinvest », dont l’actionnaire majoritaire est l’oligarque Rinat Akhmetov.

Lire le reste du reportage ici

0 comments on “La Libre Belgique: Dans une métallurgie géante à Marioupol, « ne pas laisser tomber ces milliers de gens »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :