Les images de carcasses fumantes de chars d’assaut sont impressionnantes. Les vidéos de batteries de missiles Grad tirant à l’aveuglette depuis des zones résidentielles font frémir. Le Donbass subit un déchaînement de violences inédites depuis les grandes offensives meurtrières de l’été. La situation sur le terrain reste confuse, jour après jour. Mais il est d’ores et déjà évident que la troisième tentative d’instaurer une trêve durable dans la région, initiée début décembre, s’est soldée par un nouvel échec sanglant. A en croire Andriy Lisenko, un des porte-parole des forces armées ukrainiennes, le territoire de …

Lire le reste de l’article ici (accès abonnés)