Economie & Finance Guerre du Donbass Histoire Politique Russie Société Ukraine

RFI: Portrait d’Igor Bezler, « Le Démon »

Séquence diffusée dans l’émission « Accents d’Europe », le 15/10/2014

Alors que le cessez-le-feu continue d’être malmené dans l’est du pays, les structures séparatistes se consolident peu à peu, malgré des rivalités internes entre différents chefs de guerre. L’un d’entre eux, Igor Bezler, est déjà entré dans la légende pour ses méthodes expéditives. Il est surnommé « le démon ».

Igor Bezler, alias "Le Démon". Photo officielle, République Populaire de Donetsk.
Igor Bezler, alias « Le Démon ». Photo officielle, République Populaire de Donetsk.

Il n’hésitera pas à vous abattre. En substance, c’est le message qu’Igor Bezler fait passer à chacun de ses interlocuteurs. A 48 ans, le maître de Gorlovka, une des plus grandes villes du Donbass, accorde peu d’interviews aux journalistes. Il parle peu et agit beaucoup. Mais ses yeux bleus et son épaisse moustache ont déjà fait le tour du monde. Né en Crimée, Igor Bezler affirme être un ancien agent des services secrets russes, une information difficile à confirmer. Ce qui est sûr, c’est qu’il s’est installé à Gorlovka il y a quelques années, en y travaillant notamment dans un service de pompes funèbres. On murmure que pendant des années, personne n’était enterré sans son consentement, ce qui lui a permis de développer un solide réseau dans la ville. L’intervention russe en Crimée lui a véritablement donné un second souffle : il affirme y avoir été très actif au printemps. Une fois le devoir accompli, il est rentré à Gorlovka, a pris la tête des forces séparatistes locales, et y est devenu Le Démon. Connu pour ses méthodes provocatrices et expéditives, il se vante lui-même d’exécutions sommaires de soldats ukrainiens et se plaît à conserver un certain nombre d’otages près de lui. A en croire les services secrets ukrainiens, il serait l’un des principaux responsables de l’attaque contre le Boeing MH17 de la Malaysia Airlines. Malgré de nombreuses hypothèses, le mystère qui entoure Le Démon est complet. Ce qui est sûr, c’est qu’il gère sa ville d’une poigne de fer et commande le respect de ses hommes, il provoque l’admiration de la population locale qui lui attribue des livraisons d’aide humanitaire, et inspire la crainte de ses ennemis et amis. Début juillet, il a ainsi été traité de terroriste par le gouvernement séparatiste de Donetsk, après une sorte de tentative de coup d’Etat. Personne ne sait exactement ce que Le Démon voudrait faire du pouvoir. Mais dans le contexte de guerre, il s’est imposé comme un chef redoutable, déterminé à gagner.

0 comments on “RFI: Portrait d’Igor Bezler, « Le Démon »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :