Guerre du Donbass Kyiv Politique Russie Société Ukraine

RFI: Portrait d’Oleh Lyashko

Portrait diffusé dans l’émission « Accents d’Europe », le 03/10/2014

Il pourrait bien créer la surprise en Ukraine aux élections législatives, à la fin de ce mois : Oleg Lyashko, le chef du parti radical, un homme politique qui se dit anti-système, se déplace en voiture de luxe et en jet privé et qui mène sa propre guerre dans l’est du pays. Sébastien Gobert.

Oleh Lyashko, politicien en guerre.  Source: site officiel du Parti Radical d'Oleh Lyashko.
Oleh Lyashko, politicien en guerre.
Source: site officiel du Parti Radical d’Oleh Lyashko.

A 42 ans, Oleh Lyashko est connu depuis longtemps comme un trouble-fête aux contours insaisissables. Originaire de l’ouest de l’Ukraine, il s’est d’abord démarqué en tant que journaliste et il en a tiré un franc-parler qui dérange. En politique, il a d’abord été fidèle à Ioulia Timochenko avant d’être exclu de son parti en 2010 et de prendre la tête du Parti Radical. Il s’entête depuis à critiquer tout et tout le monde, et ses interventions à la tribune du Parlement sont réputées pour les huées et les éclats de rire qu’elles provoquent. Si Oleh Lyashko se revendique comme un homme du peuple, il a été accusé de détournement de fonds dans les années 1990, et il dispose aujourd’hui d’une fortune appréciable, enregistrée au nom de sa femme. C’est donc dans des costumes de qualité, taillés sur mesure, qu’il parle des préoccupations concrètes des Ukrainiens. Considéré comme un marginal populiste pendant des années, celui que l’on surnomme le « premier clown du Parlement » a commencé à hausser le ton pendant de la révolution de l’EuroMaidan, la crise de Crimée et la guerre du Donbass. À Kiev, il a réclamé des mesures draconiennes, en demandant par exemple l’application de la peine de mort à l’encontre des « séparatistes, saboteurs et leurs complices ». Il n’a pas été écouté et s’est rendu sur le terrain. Dans la région de Louhansk, il a pris la tête de son propre groupe paramilitaire, « Ukraine », et a eu recours à des méthodes provocatrices, violentes et fortement médiatisées. Lui et ses collaborateurs d’autres bataillons sont d’ailleurs dans le collimateur d’ONG tels qu’Amnesty International ou Human Rights Watch pour des allégations de crimes de guerre. Oleh Lyashko dégoûte, intrigue, amuse ou séduit ; son parti Radical pourrait devenir le deuxième ou troisième parti au parlement à la fin octobre. Et même s’il ne deviendra probablement pas premier ministre, Oleh Lyashko, est avant tout un politicien en guerre, et il saura toujours multiplier ses charges contre l’ennemi.

Ecouter la séquence ici

0 comments on “RFI: Portrait d’Oleh Lyashko

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :