Economie & Finance Energie Kyiv Politique Pologne Russie Santé Société Ukraine

RFI: Ukraine, un hiver sans chauffage?

Reportage diffusé dans Accents d’Europe, le 30/09/2014

Y aura-t-il du chauffage en hiver ? La question est sur toutes les lèvres en Ukraine. Et ce, alors que les tractations entre Kiev et Moscou n’ont toujours pas abouti. Les livraisons de gaz ont, en provenance de Russie, cessé depuis le 16 juin 2014. Et seul, un préaccord a été conclu, en fin de semaine dernière, pour reprendre les livraisons. Dans l’incertitude, les Ukrainiens ont donc pris de nombreuses dispositions pour faire face à des températures qui peuvent tomber au-dessous de – 20 degrés. C’est le règne de la débrouille, le Système D.

C’est avec beaucoup de fierté que Nikolai Gorokhov nous accueille dans son appartement d’un quartier périphérique de Kiev, pour nous montrer le résultat de son travail de l’été : il a refait l’isolation de son balcon, acheté un radiateur moderne et un chauffe-eau d’une capacité de 30 litres.

Nikolai gorokhov a suivi les tribulations de la nouvelle guerre du gaz qui a commencé avec le fournisseur russe. Alors il a investi de sa poche pour se protéger du froid à venir, et il n’a pas été le seul.

 Nikolai: Quand j’ai choisi un modèle de chauffe-eau, je n’ai pas pu le trouver à Kiev. J’ai du le commander en ligne et me le faire livrer depuis une autre ville. Cette année, nos autorités nous ont dit bien clairement d’être préparés, l’hiver sera rude. Alors… on se prépare. Le seul problème que je crains, c’est l’électricité. Si beaucoup de ces appareils sont branchés, il n’y aura pas suffisamment d’électricité. Peut-être que nous aurons des problèmes avec l’électricité cet hiver.

Nikolai Gorokhov a installé un chauffe-eau d'une capacité de 30 litres. 28/092014
Nikolai Gorokhov a installé un chauffe-eau d’une capacité de 30 litres. 28/092014
Nikolai Gorokhov a passé l'été à colmater son balcon. Les murs extérieurs de son appartement ont été isolés auparavant.
Nikolai Gorokhov a passé l’été à colmater son balcon. Les murs extérieurs de son appartement ont été isolés auparavant.

Le calcul est facile : l’Ukraine consomme environ 36 milliards de mètres cube de gaz par hiver. Elle peut compter sur quelques réserves propres, mais il manquerait au moins 8 milliards de mètres cube d’ici au printemps. Le gouvernement évoque toutes les pistes possibles : approvisionnements alternatifs ou encore consommation de biomasse ou de mazout. Mais le mot d’ordre, c’est l’économie.

A Kiev, cela veut dire pas d’eau chaude pour de nombreux quartiers pendant des semaines. Dans les régions occidentales de Lviv et d’Ivano-Frankivsk, on annonce des vacances scolaires de début décembre à fin janvier, pour ne pas avoir à chauffer les écoles. Dans un contexte de conflit généralisé avec la Russie, chaque initiative et chaque sacrifice pour réduire la consommation est valorisée comme un acte de patriotisme, une étape vers une indépendance énergétique de l’Ukraine.

Mais si on estime qu’un tiers des Kiéviens se sont dotés de chauffe-eaux privés, la majorité de la population n’a pas les moyens d’investir. Pour Ioulia Lagoutiva, sa famille, et des milliers d’autres, le système s’impose de lui-même :

Ioulia:  Je dois faire bouillir beaucoup d’eau. Ca consomme ! De l’énergie et du temps. Ca me rend folle.

Au-delà de l’urgence, ce genre de système D ne devrait régler aucun problème, mais au contraire en créer d’autres. Volodymyr Bondarenko est conseiller municipal à Kiev. Entre autres, il regrette  le manque de vision sur le long terme

Bondarenko: les privations d’eau chaude dans la ville de Kiev, cela se traduit par des économies de gaz ridicules. Et le branchement de tous ces appareils électriques dans les appartements, c’est un gros danger pour les réseaux électriques, qui ne supportent pas cette hausse de la demande. Un gros problème qui doit être résolu ,  concerne les bâtiments, notamment ici à Kiev, qui  sont 4 fois moins isolés qu’en Suède, au Pays-Bas ou ailleurs. Et puis il y a  la corruption. A cause du système centralisé, planifié, monopolisé de la compagnie Kievgas qui gère la distribution à travers la ville, on en arrive à des situations inextricables où les habitants paient deux factures pour le même approvisionnement de gaz !

A Kiev, l’eau chaude est en effet facturée systématiquement à l’année , quand bien même les consommateurs se voient obligés de faire bouillir la marmite pour ne pas se laver à l’eau froide … Une surcharge d’autant plus dure à supporter que le gouvernement a déjà augmenté de 50% les prix du gaz naturel pour les ménages, en ligne avec les exigences du Fonds Monétaire International, et qu’il prévoit d’autres augmentations.

Dans son petit village de Shyptky, à une vingtaine de kilomètres de Kiev, Oleksandr Gerasymenko a lui choisi l’autarcie complète, une manière de régler le problème une fois pour toutes.

Oleksandr Gerasymenko devant le système de chauffage qu'il a lui-même construit.  Shpytki, 28/09/2014
Oleksandr Gerasymenko devant le système de chauffage qu’il a lui-même construit.
Shpytki, 28/09/2014

Oleksandr: J’ai installé moi-même cette petite construction dans le garage : c’est une sorte de poêle, et j’ai construit des tuyaux qui diffusent la chaleur dans les pièces de la chambre. En règle générale, tout le bâtiment est chaud à 80%, j’ai aussi posé des briques isolantes sur les murs. Et récemment, nous avons acheté un groupe électrogène, pour parer aux coupures de courant. En cas de force majeure, nous pouvons être autonomes pendant au moins deux mois.

La commission européenne annonce qu’un compromis entre Ukraine et Russie serait en passe d’être trouvé sur le prix des approvisionnements en gaz. Mais que les vannes de gaz s’ouvrent de nouveau ou pas, beaucoup d’Ukrainiens ont déjà entamé leur révolution énergétique.

Ecouter le reportage ici

0 comments on “RFI: Ukraine, un hiver sans chauffage?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :