Guerre du Donbass Lituanie Moldavie Politique Pologne Russie Transnistrie Ukraine

RFI: Exercices militaires de l’OTAN en Ukraine

Reportage diffusé sur Radio France Internationale, le 21/09/2014

Alors que des prémices de paix se font jour, avec la signature, à Minsk, d’un mémorandum de paix entre gouvernement ukrainien et rebelles de l’est du pays, l’OTAN marque un soutien appuyé à l’Ukraine. Dans l’ouest du pays, plus de 1200 soldats de 15 pays conduisent des exercices militaires conjoints, « Rapid Trident – 2014 ». Il s’agit de manoeuvres techniques. Mais le sceptre de la guerre dans l’est est dans tous les esprits.

Des soldats ukrainiens et polonais au repos après un exercice.
Des soldats ukrainiens et polonais au repos après un exercice.

Au bruit sourd d’une explosion de mortier, la base se met en alerte. Des fantassins américains se ruent vers leurs postes de tirs, un blindé ukrainien se place en défense à la porte du camp, tandis qu’un autre blindé, piloté par des soldats moldaves, entame la poursuite des assaillants. Le major canadien Nicolas Gauthier commente l’opération depuis une tour d’observation.

Chute exercices Gauthier (faire passer la partie du fond sonore avec les tirs en fond, monter le son pendant environ 3 secondes sur le début de son commentaire, sans traduction je pense, et fondre le son en fermeture)

En quelques minutes, l’ennemi est hors d’état de nuire. Pas de victime ni de tirs à balles réelles : ici, tout le monde a gagné : le but de ces exercices est de perfectionner les techniques militaires et d’apprendre à travailler ensemble.

Après les récentes défaites dans la guerre du Donbass, les faiblesses et dysfonctionnements de l’armée ukrainienne ont éclaté au grand jour. Mais pour le major canadien Nicolas Gauthier, ce n’est pas le plus important.

Gauthier: Notre rôle ici, ce n’est pas d’évaluer l’armée ukrainienne donc je ne pourrai pas commenter sur la qualité de leur équipement. Au niveau de leur qualité de leurs officiers d’état major, je peux dire qu’il n’y a aucun problème.

Les exercices sont conduits régulièrement depuis 2005.

Mais cette année, ils prennent une dimension toute particulière pour les quelques 600 recrues ukrainiens mobilisés dans les manœuvres, comme l’explique le jeune soldat ukrainien Oleksandr Chaptala.

Chaptala: Les Américains nous apprennent de nouvelles techniques de l’OTAN. Là, nous venons d’apprendre à mener un assaut contre un bâtiment, une situation similaire à celle de l’est de l’Ukraine tenue par les séparatistes. Cela nous aide beaucoup.

Du côté de l’OTAN, le ton est à un soutien sans faille à l’Ukraine, même s’il n’y aura pas d’intervention directe. Kiev attend les premières livraisons d’équipements non-offensifs envoyés par certains Etats-membres. Les Etats-Unis ont aussi dépêché 200 hommes pour ces exercices, et le secrétaire américain à l’armée John McHugh a fait le déplacement pour répéter ses inquiétudes pour la région.

McHugh: Au cours des 20 dernières années, l’OTAN a assisté l’Europe, en travaillant avec la Russie, pour renforcer la paix et la stabilité. Les actions irresponsables de la Russie ont anéanti la plupart de nos avancées. Les prochaines étapes seront difficiles.

Alors qu’un mémorandum de paix vient d’être signé à Minsk, les Ukrainiens sont loin de croire que leurs problèmes sont réglés. Toute promesse d’assistance est donc très bien accueillie par une population qui considère de plus en plus déposer une candidature à l’OTAN.

Ecouter le reportage ici

0 comments on “RFI: Exercices militaires de l’OTAN en Ukraine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :