Il ne se fait pas d’illusions. «L’armée ukrainienne est modeste, ses soldats mal formés et pauvrement équipés. Mais il faut être honnête : peu d’armées dans le monde auraient la force de résister aux capacités d’action de l’armée russe déployée dans l’est de l’Ukraine», explique, dans son bureau au Conseil national de sécurité et de défense de l’Ukraine, Mikhaylo C. (1), proche collaborateur de l’ancien secrétaire Andriy Paroubiy. Il a une explication toute trouvée pour expliquer la débâcle des troupes loyalistes : «La Russie est entrée dans une guerre ouverte, bien que non …

Lire le reste de l’article ici (accès abonnés)