Histoire Looking for Lenin Russie Société Ukraine

RSE: Des statues qui en disent long. Des égratignures qui en disent plus.

Brève publiée sur le site de Regard de l’Est, le 22/09/2013

En Ukraine, Vladimir Lénine n’indique plus la voie «vers un avenir radieux» depuis de nombreuses années. Et ces derniers temps, il a de moins en moins de «bras» pour le faire. Le 18 septembre au soir, un groupe de sept hommes a été appréhendé dans un village de l’oblast de Poltava, dans le centre de l’Ukraine. Ils étaient soupçonnés d’avoir endommagé une statue à l’effigie du père de la révolution bolchevique russe de 1917. Celui-ci avait été retrouvé privé de main droite et de nez. Selon le député communiste Serhiy Hordienko, au moment de leur arrestation, les individus se dirigeaient vers un village voisin pour y «attaquer une nouvelle cible»: un monument aux soldats soviétiques de la Seconde Guerre mondiale. Plusieurs suspects ont été identifiés comme des membres et partisans du parti nationaliste Svoboda, qui a remporté 10% des voix aux élections législatives d’octobre 2012. Ils ont été relâchés, sous condition, le 20 septembre.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’affaire n’a rien de nouveau en Ukraine, alors qu’une «guerre des statues», selon l’expression médiatique consacrée, y fait rage depuis quelques temps. Ce sont au moins douze statues qui ont été vandalisées à travers le pays depuis 2009. Les agressions se sont multipliées ces derniers mois, corollaire de l’influence grandissante de Svoboda. Le parti prône un rejet radical de l’héritage russe et soviétique en Ukraine. Dans une interview à Radio Liberté, en mars 2013, son leader, Oleh Tyahnybok, annonçait un combat acharné contre Lénine. «Il a tué des millions d’Ukrainiens. Je ne peux pas imaginer que ses statues et bustes soient encore en Ukraine. C’est la même chose que si une statue d’Hitler se dressait à Tel-Aviv». Les auteurs d’actes de vandalisme sur des monuments publics peuvent encourir de lourdes amendes et des peines de prison. Les députés Ihor Myroshnichenko et Andriy Illyenko, forts de leur immunité parlementaire, se sont donc spécialisés dans des actions de défiguration et démolition, plus ou moins discrètes.

Au cours des derniers mois, Lénine a ainsi été attaqué, égratigné, peinturluré, décapité, défiguré, renversé. Et vengé. Au moins quatre monuments dédiés aux combattants de l’Armée Insurrectionnelle Ukrainienne (UPA), adversaires des Soviétiques pendant la «Grande Guerre Patriotique» de 1941-45, ont été vandalisés à travers le pays. L’UPA est dénoncé par beaucoup comme un mouvement terroriste et meurtrier, collaborateur des nazis.

Quiconque voyage à travers le pays ne peut que remarquer une certaine densité de statues à l’honneur de Vladimir Illitch Oulianov dans les régions de l’est et du sud de l’Ukraine. Mais en progressant vers le centre et l’ouest, le leader bolchevique s’efface rapidement, au profit de monuments à l’effigie du poète Taras Chevtchenko, le «père spirituel de la nation», lui aussi le crâne dégarni et moustachu. La ressemblance, plaisante-t-on, aurait aidé à réaliser des économies lors des changements de statues. Il en va de même pour les monuments à la mémoire des soldats soviétiques de la Seconde Guerre mondiale, de plus en plus concurrencés dans les régions occidentales par les vétérans de l’UPA. La «disparition de Lénine» constitue l’une des lignes de fractures régionales d’un pays profondément divisé quant à la construction de son histoire nationale.

22 ans après l’indépendance de l’Ukraine, aucune politique de gestion unifiée n’a été mise en place au niveau national. Chaque monument public dépend d’un échelon de compétence particulier, que ce soit la commune, le district (raion) ou la région (oblast). Des dizaines de monuments avaient ainsi été démantelés dans certaines villes et régions, indépendamment des pressions politiques de Svoboda. Aucune cohérence nationale n’a cependant été établie, à la différence des anciennes républiques satellites de l’URSS. En 2009, l’oblast de Louhansk a inauguré deux nouvelles statues en l’honneur du 139ème anniversaire de la naissance de Lénine. En avril 2012, la ville de Krasnoarmeysk, dans l’oblast de Donetsk, a dévoilé une statue flambant neuve. Dans le même temps, les villes de Lviv, Ivano-Frankivsk ou encore Ternopil, débarrassées de «leurs» Lénine, ont œuvré à la construction de mémoriaux à l’honneur du controversé Stepan Bandera, leader de l’UPA.

Bandera_monument_(Lviv)
Mémorial à Stepan Bandera à Lviv

Et à Zaporijia, un buste de Joseph Staline, pourtant largement discrédité depuis le 20ème Congrès du Parti communiste de l’URSS en 1956, avait été dévoilé en novembre 2011, sur financement du parti communiste local. Il avait été vandalisé quelques semaines plus tard. Après près de deux ans de procès, les agresseurs ont été condamnés, le 14 septembre, à rembourser au parti communiste les frais de rénovation, et peut-être même d’embellissement, du buste.

Buste de Staline à Zaporija
Buste de Staline à Zaporija

Cette année, en novembre, le président ukrainien Victor Ianoukovitch a appelé à des commémorations nationales en souvenir de l’Holodomor, la grande famine de 1932-33 artificiellement organisée par les autorités soviétiques sur ordre de Staline. Entre 3 et 6 millions de personnes en avaient péri. A Zaporijia, le nouveau buste à l’effigie du «petit père des peuples» devrait être prêt pour le début des commémorations, à la fin novembre. Nul doute que pour certains, ceci constituera un nouvel «acte de guerre ».

Journaliste et voyageur, je suis un Européen d'origine française et observateur insatiable de la composition, décomposition et recomposition du continent. Depuis 2011 en Ukraine, je suis en permanence sur les routes, afin de suivre les évolutions et révolutions qui secouent ce pays. L'occasion d'affiner mon regard sur les différences - et ressemblances - qui font cette autre Europe.

0 comments on “RSE: Des statues qui en disent long. Des égratignures qui en disent plus.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :