Politique Ukraine

Ukraine: Un comité contre la dictature

Brève publiée sur Regard sur l’Est, 09.08.2011

On ne pourrait concevoir une union plus artificielle et dictée par les circonstances, mais elle pourrait faire pencher la balance. Lundi 8 août à Kiev, la majorité des partis d’opposition au Parti des Régions au pouvoir, ont signé une déclaration dénonçant la mise en détention de Ioulia Timochenko, vendredi 5 août. Le texte fonde un «Comité de Résistance contre la dictature», dirigé contre la pratique autoritaire du pouvoir du Président Victor Ianoukovitch. Le comité est censé se réunir régulièrement et améliorer la coordination des forces d’opposition.

Après des mois perdus dans des querelles partisanes, c’est la première fois depuis l’élection présidentielle de janvier 2010 que les partis d’opposition, pour la plupart issus de l’ancienne coalition « orange », esquissent un geste d’union. Pour nombre d’observateurs en effet, l’incarcération de Ioulia Timochenko a changé la donne. Non seulement l’exécutif, qui pilote ouvertement la procédure judiciaire, a prouvé qu’il était déterminé à réprimer et mettre hors-jeu sa principale opposante. Mais aussi, l’arrestation de l’ancienne égérie de la «Révolution Orange» de 2004 pourrait sonner le glas pour nombre d’opposants: si Ioulia Timochenko tombait, alors plus personne ne serait à l’abri.

Pour l’heure, elle est encore en cours de jugement pour abus de pouvoir dans la signature d’un accord gazier avec la Russie en janvier 2009, alors qu’elle était première ministre. Ce deal, qui avait mis fin à trois semaines de «guerre du gaz» entre les deux pays, aurait nécessité l’approbation du gouvernement. De plus, le prix du gaz négocié s’est révélé extrêmement désavantageux pour l’Ukraine. Sa culpabilité n’est pas encore prouvée; elle a été placée en détention en raison de sa stratégie de perturbation du procès.

La déclaration créant le comité a été signée par les dirigeants du «Batkivschyna» (parti de Timochenko, traduit par: Patrie), le «Parti de la Réforme et de la Loi» (libéral, membre de la coalition «Bloc de Ioula Timochenko»), le «Parti des Défenseurs du parti «Batkivschyna»», «Notre Ukraine» (parti de Victor Iouchtchenko, ancien Président «orange»), le parti «Auto-défense du peuple» et le «Parti Européen d’Ukraine» (membres de la coalition «Notre Ukraine»), le «Front pour le Changement» (centre, agrarien) et le «Front Populaire «Ruh» d’Ukraine».

Journaliste et voyageur, je suis un Européen d'origine française et observateur insatiable de la composition, décomposition et recomposition du continent. Depuis 2011 en Ukraine, je suis en permanence sur les routes, afin de suivre les évolutions et révolutions qui secouent ce pays. L'occasion d'affiner mon regard sur les différences - et ressemblances - qui font cette autre Europe.

0 comments on “Ukraine: Un comité contre la dictature

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :